Violences policières contre des journalistes : le Club de la Presse de Bretagne saisit le Défenseur des droits

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le 2 juin à Rennes, en marge d’une manifestation contre la Loi Travail, des journalistes ont été victimes de violences policières. Le Club de la Presse de Bretagne entend saisir le Défenseur des droits. Nous relayons ici le communiqué de nos confrères bretons.


Communiqué de Presse 

Rennes, le 3 juin 2016

Club-Presse-Breizh-logo-e1441031209964

Violences policières contre des journalistes à Rennes
Le Club de la Presse de Bretagne saisit le Défenseur des droits

Depuis plusieurs semaines, la ville de Rennes est le théâtre de manifestations contre la Loi Travail, régulièrement émaillées d’incidents et de débordements. Dès le début de ce mouvement social, le Club de la Presse de Bretagne a alerté les organisateurs et les autorités des difficultés croissantes rencontrées par les journalistes dans l’exercice de leur mission d’informer lors de ces manifestations. Le 22 avril, nous avions publié un premier communiqué de presse intitulé : « Les journalistes ne sont pas des cibles ». Nous avons régulièrement participé aux réunions d’information en Préfecture avant les principales manifestations. Le 31 mai, nous avons de nouveau exprimé notre solidarité avec nos confrères de Ouest-France, qui font régulièrement l’objet de menaces, d’insultes et d’intimidations de la part de la frange la plus radicale des opposants à la Loi travail.

Hier, 2 juin, une étape inadmissible a été franchie. Comme le prouvent de nombreux témoignages vidéos, largement diffusés au niveau national, plusieurs journalistes ont été violemment pris à partie par des membres des forces de l’ordre, qui n’ont pas hésité à les bousculer et à les matraquer, alors même que leur qualité professionnelle ne faisait aucun doute (brassard et casque « presse », caméra siglée…). Face à cette violence gratuite, qui s’inscrit dans un climat de plus en plus tendu au fil des semaines, le Club de la Presse ne peut rester sans réaction.

Il a décidé solennellement, de saisir ce jour le Défenseur des Droits, institution de l’État indépendante dont la mission consiste à « défendre les personnes dont les droits n’ont pas été respectés ». Ici, c’est le droit d’informer qui est délibérément attaqué.

Par cette action, de haute portée symbolique, le Club de la Presse de Bretagne entend réaffirmer son attachement indéfectible à la liberté de la presse dans un État démocratique.

Le Club s’engage à communiquer régulièrement sur les suites de cette action, et se tient à l’écoute de toutes et tous les journalistes qui souhaiteraient apporter un témoignage ou engager une action individuelle en justice suite à des agissements similaires survenus ces dernières semaines.

Contacts presse :  

Xavier Debontride, coprésident du Club : 06 16 31 10 56 / xdebontride@gmail.com

Julie Lallouët-Geffroy, trésorière du Club : 06 63 25 60 98 / julie_lallouet_geffroy@yahoo.fr

Contact Club de la presse de Bretagne :

Déborah Julhès : 02 99 38 60 70/accueil@clubpresse-bretagne.com


 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *