L’information locale mise à mal sur radio Fidélité avec le licenciement de son unique journaliste

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le Club de la presse Nantes Atlantique vient d’apprendre le licenciement économique d’Antony Torzec, rédacteur en chef de la radio Fidélité à Nantes, lié à la suppression de sa tranche d’information locale.

Cette radio chrétienne, qui vient de fêter ses 30 ans à Nantes, réunit 72 000 auditeurs chaque semaine.

Avec le départ de son unique journaliste professionnel, qui avait 15 ans d’expérience dans cette association, radio Fidélité prive ses auditeurs d’un rendez-vous quotidien avec l’information locale.

Outre les journaux, Antony Torzec réalisait quotidiennement un entretien d’une douzaine de minutes appelé “l’invité de la rédaction”. Il conviait également chaque matin à l’antenne un rédacteur en chef de la presse écrite locale et participait à des émissions avec d’autres radios chrétiennes de la région.

Autant de formats dont la disparition met à mal le pluralisme de l’information locale. Pluralisme que le Club de la presse Nantes Atlantique défend depuis sa création.

Le Conseil d’administration du Club de la presse Nantes Atlantique

3 comments

  1. Bonjour,
    Je suis consternée. Mais je trouve que vous allez un peu vite en besogne. Antony Torzec est en procédure de licenciement.Il a eu son entretien préalable lundi. Et après les 48h légales, l’employeur peut confirmer son intention pendant 30 jours. Mais d’ici là, tout est possible…
    Bien à vous,

  2. L invité de la rédaction offrait un espace de temps et d écoute pour toutes les personnes, croyantes ou pas, dont les actions faisaient avancer notre société vers plus d humanité. Qui leurs tendra un micro?…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *