Le futur magazine Ebdo était en tournée à Nantes 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someonePrint this page
Le pari est ambitieux : Ebdo, petit frère des magazines XXI et 6mois, sera un hebdomadaire indépendant, uniquement sur papier, entièrement tourné vers ses lecteurs. 
 
Une partie de l’équipe du journal, qui sort son premier numéro en janvier, a fait étape à Nantes mardi 28 novembre. Le club de la presse était convié à leur soirée de présentation organisée au Médiacampus.
Sur le plateau, 3 femmes et une homme, plutôt jeunes. Même très jeunes. Qui finissent par descendre de l’estrade au fil de la conversation. Rien qu’en apparence, Edbo offre un bol de fraîcheur. Sur le fond aussi, le pari est ambitieux : une équipe de quarante journalistes embauchés à plein temps s’apprête à concocter chaque semaine un magazine 100% papier, sans aucune publicité.
Leur pari éditorial : décrypter l’actualité en faisant un pas de côté, en supprimant le découpage de l’information par rubriques, en multipliant les entrées de lecture (texte, infographies, BD, photos…) et surtout en se mettant à l’écoute des lecteurs de toute la France, via des reportages sur le terrain et une plateforme web appelée La Source.
Un représentant des lecteurs, non journaliste, a également été embauché pour sillonner le pays et assister à la conférence de rédaction hebdomadaire. Objectif : prendre le contre-pied des magazines trop parisiens, dans lesquels les journalistes seraient devenus des experts ne parlant qu’à leurs semblables.
Coloré et facile d’accès, ce magazine entend renouer le lien avec ceux qui ne lisent pas ou peu, toucher chaque membre d’une même famille et toutes les catégories sociales. Comment ? En essayant de sortir des sentiers battus, en proposant des sujets inspirants et en racontant des histoires humaines. Rien que ça !
Dans la salle, les étudiants ont le sourire aux lèvres. “Ce que vous nous décrivez, c’est ce dont tous les journalistes rêvent !”, dit l’un d’eux. “On croit à l’utopie”, leur répond l’équipe. C’est tout ce qu’on leur souhaite !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *