Les journalistes : cible privilégiée de cyber-violences

“journalistes de merde”, “Rien… a…foutre de ce que vous écrivez !!! Faut vous le dire quelle langue B.O.R.D.E.L”, “Médias =propagande”, “Bravo ! Continuez , mr et mame les journaleux, a soutenir l’insoutenable”… Pas moins de 45 000 messages de commentaires cyber-violents sont recensés par mois à l’encontre des journalistes et de leur média (soit 1 % des commentaires postés sur les 24 pages de médias analysées). Cela en fait la 3e profession la plus visée. Tel est le constat d’un baromètre publié mercredi 2 mai 2018 par l’association Respect Zone, qui défend la liberté d’expression responsable sur Internet.

Réalisée par Denstu Consulting et Netino, cette étude pointe un usage régulier et constant des expressions injurieuses dans les messages sur les journalistes, avec un pic de volume durant les élections présidentielles qui ont vues une forte augmentation des insultes(364 000 messages). Cette analyse fait par ailleurs ressortir que les émetteurs de ces messages sont en majorité des hommes (61,2%).

Consulter l’étude complète

 


+++ D’INFOS

  • Etude détaillée des commentaires publiés sur les pages Facebook des grands médias français, sur l’ensemble du mois de Mars 2018 – via un échantillon aléatoire de 10 000 commentaires 2)
  • Analyse sur l’ensemble des réseaux sociaux, lors des 12 derniers mois, du nombre de messages qui utilisent des termes injurieux tels que « merdias », « presstaputes », « journalope », « putaclic »…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *