Journaliste, un métier qui mène au chômage !

Vous souhaitez être au chômage ? Optez pour le métier de journaliste ! Telle est l’analyse quelque peu déprimante faite par l’agence d’intérim Qapa.fr à l’occasion de son baromètre annuel. 

Comme chaque année, l’agence d’intérim Qapa.fr dévoile son baromètre des métiers et des formations qui mènent au chômage après le BAC. Une analyse du marché de l’emploi destinée à mieux orienter les jeunes bacheliers afin qu’ils puissent en toutes connaissance de cause choisir leurs formations ou leurs secteurs professionnels en fonction des débouchés et des offres d’emploi.

“Chaque année, les nouveaux bacheliers sont précipités dans la vie active ou avec des rêves de futurs métiers plein la tête. Mais la plupart n’ont aucune connaissance de la dure réalité de l’offre et de la demande. Qui plus est, beaucoup de choses changent d’une année sur l’autre. Ainsi, certaines formations qui risquaient de mener au chômage après le BAC en 2017, sont en 2018 devenues plus attractives, comme les métiers liés à la psychologie ou à la communication. Un changement dû pour ces métiers au fort développement de l’e-commerce et des startups françaises qui boostent le recrutement”, indique Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr.

 

Le métier recrute de moins en moins

Classé en sixième position en 2017, le métier de journaliste est aujourd’hui en tête des professions parmi les moins attractives en 2018. Alors que l’année dernière, les formations dans le secteur du journalisme faisaient partie du trio de tête des moins recruteuses.

 


+++ D’INFOS

Ce baromètre est basé sur l’analyse de plus de 450 000 offres d’emploi, toutes fonctions confondues, déposées par les 135 000 recruteurs qui publient leurs offres d’emploi sur Qapa.fr (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises depuis janvier 2017 jusqu’à fin mai 2018).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *